Malédiction ?

tumblr_o15x3yfjpu1uxlmjyo1_1280
Source Islamic Online University

Aujourd’hui, je vais pour une fois vous écrire un billet un peu plus personnel.

Dans ma famille, il y a ce que certains appelleraient une malédiction. En réalité, un mal auto-infligé qui se transmet d’une génération à une autre par faute de remise en question.

C’est la rupture des liens familiaux.

Qu’importe les raisons, plus ou moins sérieuses d’ailleurs, de nombreuses personnes dans ma famille ont décidé un jour de ne plus parler à d’autres membres de la famille Ad Vitam Aeternam, ou jusqu’à ce que mort s’ensuive si vous préférez.

J’ai d’abord ressenti ce phénomène enfant car c’est en raison de cela que je n’ai pas connue certains grands-parents, oncles et tantes. Et cousins et cousines d’ailleurs. Le pire étant que nous sommes une grande famille … J’imagine qu’il y a aussi tout un tas d’enfants maintenant que je ne connaîtrais jamais.

Puis, j’ai vu des relations se briser devant mes yeux. Encore plus de tantes et d’oncles qui se retrouvent dans la case exit.

Enfin, je me retrouve aujourd’hui au milieu de cette folie. En effet, je n’existe plus pour certains membres familiaux. Je n’existais déjà pas vraiment avant, mais là au moins les choses sont claires, les liens sont brisés Ad Vitam Aeternam.

Ce qui est triste, c’est que cela brise également des liens familiaux pour mon fils. Non seulement je ne peux plus communiquer avec la plus jeune génération du fait de mon nouveau statut de paria au sein de ma propre génération, mais tout porte à croire qu’il ne le pourra pas non plus. Et encore une nouvelle génération atteinte de ce mal …

A moins que …

Voyez-vous, le but de ce billet n’est pas de larmoyer sur mon sort. Mais d’essayer d’en retirer quelques enseignements.

En Islam, c’est un grand péché que de briser les liens familiaux. 

Pardonner , demander pardon, prendre soin de sa famille, se remettre en question, faire le bien pour les siens et ne pas se mettre en colère contre ceux-là même qui le mérite, car ils sont de notre famille, sont tout autant de sujets que l’on peut facilement trouver au sein du Saint Coran et de la tradition (Sunnah).

Je pense que ma famille n’arrive pas à se relever de ce mal car chaque génération à été élevée au biberon à base de :

  • je ne baisserai pas ma culotte (triste image qui illustre pour la personne en question l’acte de pardonner, de demander pardon ou d’aller faire la paix en premier)
  • je ne perderai pas la face (idem)
  • plutôt mourir (idem)
  • c’est trop tard maintenant (idem)
  • etc

Du coup, que dire a un individu qui pense que pardonner, ou de se remettre en question, portera la honte sur son nom ?

Puis, et en dépit de tout cela , vos coeurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d’où jaillissent les ruisseaux, d’autres se fendent pour qu’en surgisse l’eau, d’autres s’affaissent par crainte d’Allah. Et Allah n’est certainement jamais inattentif à ce que vous faites. 

Le Saint Coran : 2 – 74

Dans le même temps, je vois ces mêmes personnes se faire du souci quand l’un des paria est malade. Ce qui ne les empêchera pas de rester sur leurs positions, Ad Vitam Aeternam on a dit !

Là encore, je me demande comment quelqu’un peut préférer avoir raison que de tendre la main à celui qui est dans la maladie ? Malheureusement, c’est commun dans ma famille au point que j’entends souvent que les réunions de famille ne se font qu’au cimetière.

Oui, tout cela est profondément ridicule, pitoyable et triste.

C’est pourquoi vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis heureuse et reconnaissante d’être musulmane et de pouvoir élever mon enfant au sein de cette religion.

Ma religion m’enseigne à pardonner.

Ma religion m’enseigne à demander pardon.

Ma religion m’enseigne même à quitter une dispute en donnant raison à mon interlocuteur, et ce, même si je suis celle qui a juste dans la dite dispute, afin de maintenir la paix.

En Islam, c’est la main qui donne, le coeur qui pardonne et celui qui sera le premier a rétablir la paix qui est le meilleur.

Perdre la face, baisser sa culotte, et autres absurdités … n’ont pas de sens en Islam. Cette manière de penser est même à l’opposé de ce que l’Islam enseigne.

Alors oui, il y a des musulmans qui ne suivent pas les enseignements de la Sunnah et du Coran en cela, mais à eux et à eux seuls le fruit de leurs péchés.

Les musulmans ne sont pas parfaits mais l’Islam est parfait. Et heureusement, il y a beaucoup de musulmans qui vivent en essayant de leur mieux d’obéir à Dieu.

A mon petit niveau, j’essaye. Et je suis incroyablement reconnaissante de la chance qui m’est donnée, en bénéficiant de ces perles de savoir, que de pouvoir construire via mes actions un meilleur exemple pour ma petite famille.

Ma porte, celle de mon foyer comme de mon coeur, restera ouverte à ma famille. Même à ceux qui ont pu me faire du mal.

Et je suis également heureuse de montrer l’exemple à mon fils, en demandant pardon à ceux que j’ai pu blesser à mon tour. Cela demande du courage que de faire le premier pas. Et je souhaite vivement que mon enfant grandisse avec ce courage.

Souvent, j’ai entendu ma famille espérer que leurs enfants ne reproduiront pas la “malédiction” dont ils ont été “victimes”.

Mais voilà, il n’y a pas de malédiction mais il y a des choix.

Il n’y a pas de malédiction, mais des schémas que l’on inculque, consciemment et inconsciemment.

Il n’y a pas de malédiction, mais des comportements et des paroles.

Si ce mal atteint également votre famille, faite moi plaisir, ne cherchez plus à savoir qui a raison.

Passez un coup de fil, envoyez un message électronique ou rendez une petite visite pour DEMANDER PARDON.

Faites le premier pas.

Ouvrez votre coeur.

Vous ne perderez pas la face, mais vous en ressortirez plus grand.

Peut-être plus fort du fait de la consolidation de vos liens familiaux. Je vous souhaite de tout coeur que cela sera là le résultat de vos efforts.

Mais, soyons honnêtes, pour certains, cela ne sera pas suffisant. Mais même dans le cas où vous resteriez un paria, au moins vous serez en paix avec vous-même et avec Dieu.

Aussi, cela aide à faire son deuil.

Advertisements

2 thoughts on “Malédiction ?

  1. Tôn article ma fait du bien à sa lecture merci ma sœur ,,,ûne chose ma Bouleversée aujourdhûi dans
    Ma famille ûn lien familial vient de se briser pourtant nous sommes
    Musulmane nous devons apprendre à pardonner À cacher les fautes de. NOs proches et a s aimer pour Allah
    J ai LE coeur lourd mais inchallah dans chaque épreuve Il y’a bien ….je pense que la nature humaine ést bonne mais L Homme devient ingrat et égoïste àvec LE temps …..ét la je pense inéluctablement à la sourate AL ASR …..
    Qu Allah vois préserve ma sœur et nous assiste dans CE bAS monde

    1. Asalamu alaikum Habeebti Hinde, oui en Islam nous ne pouvons pas rester fâché(e)s plus de 3 jours ! SubanAllah. N’hésite pas à tendre la main (plus d’une fois) for the sake of Allah. La main qui donne est la main la plus forte, la plus digne et la plus honorable. Qu’Allah apaise ton coeur Oukthie. Mes douas t’accompagnent

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s