Le saviez-vous ?

Image

A gauche, l’IRM d’un cerveau d’une personne en dépression. A droite, l’IRM d’un cerveau d’une personne qui n’est pas en dépression.

Je ne sais pas exactement ce que les surbrillances indiquent mais lorsque l’on compare les deux IRM il apparaît clairement qu’un dysfonctionnement s’opère sur le cerveau d’une personne souffrant de dépression.

Oui, la dépression est bel et bien une maladie au même titre qu’un cancer ou une tumeur. Seulement les symptômes sont intérieurs, au cœur même du cerveau.  Difficile pour les proches de comprendre que le patient est malade ! Pourtant, il l’est.

La dépression est considéré comme étant une maladie de notre époque, liée à son ami le stress. Cette maladie ne provoque pas que des dégâts au niveau psychologique mais se manifeste également à travers tout l’organisme.

Voici quelques exemples:

– insomnie
–  troubles de la peau (eczéma ou psoriasis par exemple)
– troubles de l’estomac
– troubles de la tension artérielle
– migraines
– difficultés respiratoires

Et j’en passe.

C’est un état d’anxiété mentale généré par des sentiments tels la peur, l’insécurité, la surexcitation, la crainte et d’autres pressions, qui portent atteinte à l’équilibre corporel.

Comment traiter la dépression ?

Les médecins parlent de traitements à coups de cachets tous plus puissant les uns que les autres. D’autres vous feront suivre par un psychiatre, ce qui est d’ailleurs à mon avis un bon début mais pas la solution à ce mal.

Dans mon article, j’ai envie de vous parler d’un cas précis. Il y a peu, j’ai rencontré une femme. Elle souffre de dépression depuis des années. Les médicaments, les traitements et les suivis n’ont jamais guéris sa maladie. Les médecins ne faisaient que l’endormir à coup de prozac et autres petites pilules. Au final, elle était de plus en plus mal et se sentait malheureuse tout le temps.

Un jour, un membre de son entourage lui a conseillé une autre forme de traitement. Se tourner vers Dieu. Sans y croire, elle s’est lancée dans cette recherche spirituelle. Elle se moquait gentiment au début de son expérience car cette personne est Athée.

Cependant, elle visita tout de même divers lieux de cultes. Sans succès.

Mais un jour, un déclic s’opéra en elle. Elle était là, récitant une prière commune et imitant des gestes qui la calmaient, l’apaisaient. Pour une prière effectuée, elle ressentait trois jours de paix intérieure. Alors elle y retourna. Encore et encore.

Elle se sentait mieux et sans pilule.

Je ne sais pas où en est cette femme à présent mais elle m’inspire.

Je pense que la dépression est une maladie liée à la perte de notre lien avec Dieu. La disparition de notre connexion avec Dieu nous laisse sans défense face aux sentiments d’autodestruction et de désillusion qui nous envahissent.

Ces ombres qui envahissent le cerveau, ce sont aussi les ombres qui assombrissent le cœur. La personne se rétracte sur elle-même et ne voit plus rien que sa propre douleur. Elle perd pied car elle n’a plus rien à quoi se raccrocher.

Généralement, ces personnes cherchent la satisfaction à travers leur vie terrestre : par leur enfants, par leur conjoints, leur biens matériels, leurs vie professionnelle, etc. Mais la vie sur Terre est imparfaite. On sera déçu, trahi, fâché et il y aura bien des obstacles dans nos vies. Encore et toujours. Et c’est ainsi pour tout le monde ne vous leurrez pas !

La personne croyante quant à elle sait que cette vie n’est qu’un test. Elle remet sa confiance en Dieu et avance dans la vie malgré les épreuves. Elle utilise même ces épreuves pour avancer, gardant à l’esprit que Dieu :

« Et que c’est Lui  qui a fait rire et qui a fait pleurer,»

( 53: 43)

Le croyant sait que nous ne sommes jamais seuls.

“Nous avons effectivement créé l’homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire” (50:16)

Lutter contre une dépression est un combat de chaque jour et de chaque minute, j’en ai bien conscience. Mais oublier que notre Destin est scellé depuis notre naissance, refuser ce Destin et s’en rendre malade n’apportera qu’une vie misérable à la personne. A l’inverse, accepter son Destin et faire à partir de cela du mieux que l’on puisse nous donnera une vie heureuse.

Et quiconque se détourne de Mon rappel, mènera certes une vie pleine de gêne…” (20 : 124)

La vie n’est rien comparée à la vie qui s’offrira à nous ensuite :

« Si  ce bas-monde valait auprès de Dieu le poids d’une aile de moustique, il n’aurait  pas consenti au non croyant une seule gorgée d’eau. » Rapporté  par T.

Nous ne sommes que des gens de passage sur cette Terre. A la fin, nous allons tous mourir. TOUS. Je pense qu’il est essentiel de se souvenir de ce fait : la mort, afin de nous secouer. C’est pour moi un rappel à l’ordre qui me permet de rétablir les  priorités dans ma vie.

Vous pourriez croire que mes propos  sont lugubres, mais c’est un fait, lorsque le croyant se rappelle qu’il va  mourir, il subit un choc qui le réveille, son attachement à la vie terrestre diminue,  il se rappelle alors de sa propre mort et s’interroge : « Est-ce que  mes préoccupations actuelles sont vraiment si importantes, est-ce que je ne  m’égare pas, est-ce que je ne perds pas mon temps, est-ce que j’œuvre pour la vie dans  l’au-delà ?”

Le but ici est d’œuvrer utilement pour l’au-delà, de  délaisser les soucis de la vie matérielle qui peuvent devenir obsédants, de se focaliser  sur de vraies priorités et de faire plaisir à Dieu. L’obéissance à Dieu ne signifie donc pas pour autant que nous devions abandonner la vie terrestre, mais nous devons nous en servir pour faire le Bien (pardonner, demander pardon, faire l’aumône, parler gentiment aux autres, prendre soin des personnes âgées, respecter les enfants, aider ses voisins, etc.).

Avec toutes les choses que nous devons faire pour être de meilleurs individus chaque jour, il n’y a pas le temps de se recroqueviller sur soi-même ! Cela serait comme lire et relire les anciens chapitres du livre de sa vie alors que de nouveaux chapitres demandent à être lu !

Un dépressif réfléchit  souvent de manière erronée, certains pensent qu’ils ne pourront être heureux  que si tous ceux qui l’entourent sont contents de lui.

Et cela n’est pas  réaliste, il y aura toujours des gens auxquels nous ne plairons pas, qui ne  seront pas satisfaits et d’autres qui le seront (et il y a une sagesse dans  tout). En tout cas, chacun de nous doit comprendre qu’il ne peut satisfaire  tout le monde, mais plus, dans chaque personne, il y a des côtés positifs  et négatifs.

Dans notre passé, des gens ont pu nous faire terriblement du mal. Il y a des gens réellement néfastes sur cette Terre.

“Dis : “mourrez de votre rage” ; en vérité, Dieu  connaît fort bien le contenu des cœurs. »
Qu’un bien  vous touche, ils s’en affligent. Qu’un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent.  Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal.  Allah connaît parfaitement tout ce qu’ils font.”
(S I:119)

Mais, si une  personne vous dit ou vous fait des méchancetés, laissez-la. Patientez, car si vous patientez Dieu sera avec vous, Il vous aimera et  sera satisfait. Dieu  repoussera toute sorte d’ennuis que personne  ne peut repousser pour vous. Dieu dit :

“Soyez patients, car Dieu est avec les patients.”

 Donc, allons-nous cesser de vivre à cause du passé au détriment de notre présent et futur ?

Il vaut mieux essayer d’avoir une vision positive en général plutôt que  négative, car c’est ceux qui voient le mauvais côté des gens qui se sentent le  plus mal. Cette manière positive de  voir les choses est avant tout nécessaire pour notre bien-être personnel.

J’espère que cet article vous aura fait réfléchir. J’ai pris plaisir en tout cas à l’écrire pour vous.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s